alphabétisation

Alphabétisation “85 % des 20.000 femmes qui exercent dans les marchés Ivoiriens ne savent ni lire ni écrire. seulement 10% de ces femmes ont atteint le cap du Cours Préparatoire ( CP) et 5% les Cours Élémentaires ( CE).” Ces statistiques ont été livrées par le Directeur général de Nestlé Cote d’Ivoire, Thomas Jeffrey Caso le 09 septembre dernier lors du lancement officiel de la 3ème phase du projet d’alphabétisation fonctionnelle des commerçantes de Yopougon à l’espace Figayo. Plus d’infos sur Unesco Côte d’Ivoire

alphabétisationCe projet d’alphabétisation est une initiative de l’Unesco, en collaboration avec Nestle, le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.
Les bénéficiaires, très émues ont exprimé leur reconnaissance à l’endroit de Nestlé et de l’Unesco, qui grâce à ces structures, arrivent à lire, écrire et calculer.En effet, cette activité vise à promouvoir l’éducation – formation des adultes auprès de la communauté nationale et internationale dans la perspective d’autonomisation des femmes. Tout savoir sur Nestlé ICI

Par ailleurs, la cérémonie a été marquée par des prestations d’artistes et des témoignages forts de certaines bénéficiaires en ces termes « Je ne donne plus mes messages à quelqu’un pour lire. Je suis trop diplômée maintenant » a asséné Mme Diallo Assétou.

A lire aussi “ALLO BENEVOLE

alphabétisation

Vingt auditrices ont reçu de façon symbolique des Smartphones, outils d’apprentissage. Pour ce faire, la marraine de cette activité, Mme Akissi Delta , émue par les témoignages, a exprimé sa gratitude aux initiateurs dudit projet. Aussi a-t-elle encouragé les femmes à continuer l’apprentissage, afin qu’elle soit indépendante: «Vous êtes commerçantes. Si vous ne savez ni lire et écrire, on va toujours vous voler. La chance et le bonheur, on ne sait pas d’où ça sort. Tant que tes yeux ne sont pas fermés, il faut te battre. » a–t-elle lancé. Exhortant ainsi les femmes bénéficiaires à continuer à faire des efforts.

Enfin, Il est important de rappeler que le projet vise essentiellement 507 femmes dans les communes de yopougon et de Port bouet.

Aussi la formation fonctionnelle se déroule via des Smartphones au moyen d’une application numérique, dénommée ‘’Alphatic’’.